Comment préparer une leçon biblique

INTRODUCTION

       Il y avait un homme de Lomé, Togo qui voulait trouver l’église à Assahoun. Il a commencé à demander aux voisins de son quartier où elle se trouvait. Ses amis ne savaient pas le diriger. Ils ne connaissaient pas l’église ; la plupart ne connaissaient pas le village. Enfin, il a trouvé un voisin qui connaissait le village et l’église tous deux. Ce voisin commençait par expliquer qu’il lui faudrait passer par Sanguéri, Aképé, Noépé, Badja, et Kévé avant d’arriver à Assahoun. Mais l’autre a protesté qu’il voulait aller directement à l’église, sans parcourir cette longue route.

       Je vous propose un problème. Vous voulez moissonner des légumes, mais votre champ est actuellement vide. Quels sont les pas nécessaires pour avoir une bonne moisson ?

       Notre tâche aujourd’hui est de parler de la préparation d’une leçon biblique. Cette préparation commence avec la préparation de nous-mêmes.

1      PREPARATION PERSONNELLE

1.1 État spirituel. L’enseignant doit être né de nouveau. Selon 1 Corinthiens 2:14, « l’homme naturel n’accueille pas les choses de l’Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui. » L’intention de tout enseignement biblique est la transformation des étudiants dans l’image de Christ. C’est à travers non seulement les paroles de l’enseignement, mais surtout à travers de sa vie que la vérité de Dieu est communiquée. Si une personne n’a pas accueilli les choses de l’Esprit de Dieu, qu’elle ne soit pas née de nouveau, elle n’est pas qualifiée à enseigner.

1.2 Inclinaison. L’enseignant doit être étudiant lui-même. Il doit être comme l’homme de Psaume 1:2 — « Il trouve son plaisir dans la loi de l’Éternel, et il médite sa loi jour et nuit ! » C’est-à-dire, il doit aimer la Parole de Dieu ; il doit l’étudier ; il doit la mettre en pratique dans sa vie. Il doit suivre l’exemple d’Esdras. Esdras 7:10 est devenu pour moi un verset spécial :

Car Esdras avait appliqué son cœur à étudier et à mettre en pratique la loi de l’Éternel, et a enseigner au milieu d’Israël les lois et les ordonnances.

              Alors, avant d’enseigner aux autres la Parole de Dieu, nous devons en être des étudiants.

1.3 Application. Ce verset indique également que l’enseignant doit mettre la Parole en pratique. Il représente Christ, et il doit le bien représenter. Il doit être un exemple à suivre. Il est la voix de Dieu aux étudiants. Le fruit de l’Esprit doit se voir dans sa vie. A travers sa vie il doit attirer des gens à Christ. Il doit évoquer en eux un amour pour Christ et pour sa Parole.

1.4 Attitude. L’enseignant doit avoir de tout instant un respect envers Dieu et sa Parole. Il doit être humble de cœur. Jésus a dit : « Je te loue, Père . . . de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents et de ce que tu les a révélées aux enfants » (Matthieu 11:25). Ce respect sera accompagné de l’obéissance à la Parole. Jésus a aussi dit que ceux qui veulent faire la volonté de Dieu reconnaîtront son enseignement (Jean 7:17).

1.5 L’enseignant doit être sensible au Saint-Esprit. Celui qui a inspiré jadis les auteurs humains de la Bible, nous illumine aujourd’hui pour que nous comprenions ce qu’il leur disait à cette époque, et ce qu’il veut nous dire aujourd’hui à travers ce message.

1.6 L’enseignant devrait être baptisé de l’Esprit Saint. Le baptême dans l’Esprit Saint est pour tout chrétien (Actes 2:38), pour qu’il soit un témoin revêtu de la puissance (Actes 1:8).

2      LES OBJECTIFS

       Question : Quelles sont vos intentions en tant qu’enseignant ?

       Le but de tout enseignement biblique est un changement positif dans la vie de chaque étudiant, un changement qui mène à la maturité spirituelle. Vous êtes un succès comme enseignant si vos étudiants font du progrès dans le Seigneur, s’ils sont transformés de plus en plus en l’image de Christ. Paul déclare que le but de tout enseignement biblique est d’aider chaque élève à « croître à tous égards en celui qui est le chef, Christ » (Éphésiens 4:15).

2.1    Jésus et les vies changées.

              Quand nous lisons les évangiles, il devient clair que l’intention de l’enseignement de Jésus était de changer les vies. Il ne s’intéressait pas à parler tout simplement de la piété ou de la maturité chrétienne. Il lançait le défi aux gens d’être transformés et de répondre à sa parole.

2.1.1 Dans Jean 8:3-11 nous trouvons l’histoire de la femme adultère. Qui peut nous la raconter brièvement ? En dépit de sa honte et sa culpabilité, Jésus a exercé et a modelé le pardon. Mais il l’a exhortée à changer sa conduite : « Va, et désormais ne pèche plus » (8:11). Jésus a offert le pardon et il attendait un changement.

2.1.2 Dans Matthieu 19:21 Jésus rencontre un jeune homme riche. Quelle était sa condition spirituelle ? Le jeune homme observait les commandements. Il se croyait spirituellement mûr. Il cherchait l’approbation de Jésus. Mais Jésus voyait le besoin d’un changement dans sa vie : « Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux. Puis viens et suis-moi. »

                      Nous somme tous d’accord que les adultères et d’autres pécheurs ont besoin que leurs vies soient changées par Christ. Mais les chrétiens ont ce même besoin. Le message de Jésus était toujours le même : « Soit pardonné et soit changé ».

                      Il n’y a pas de chrétien qui soit parfait, qui n’ait pas besoin d’être transformé. Nous ne pouvons pas dire que nous soyons arrivés. Tout enseignant a besoin d’être transformé quotidiennement. Tout diacre et tout pasteur a besoin d’être changé chaque jour par le Saint-Esprit. Paul l’apôtre sentait son besoin quand il a dit : « Ce n’est pas que j’aie déjà remporté le prix ou que j’aie déjà atteint la perfection ; mais je poursuis ma course afin de le saisir, puisque moi aussi, j’ai été saisi par le Christ-Jésus » (Philippiens 3:12). Jean a dit que « lorsqu’il sera manifesté, nous serons semblables à lui »(1 Jean 3:2). 1 Corinthiens 15:52 nous dit que la dernière trompette sonnera et nous serons changés. Mais en attendant cet instant merveilleux, nous sommes en train d’être transformés en la même image de notre Seigneur, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l’Esprit (2 Corinthiens 3:18).

                      Cela veut dire que notre intention en tant qu’enseignants est de promouvoir des changements positifs dans nos vies et dans la vie de nos étudiants.

                      Si nous ne pouvons pas indiquer des étudiants ayant atteint la perfection, comment mesurer notre succès ? Nous faisons notre travail si à travers les semaines, les mois, et les années, nos étudiants sont transformés en l’image de Christ.

2.2    Trois sortes de changements.

       Afin de bien préparer une leçon, nous devons savoir quelles sortes de changements que nous voulons promouvoir. Quelles sortes de changements voulons-nous produire ? Il y a trois grandes catégories : (1) changement d’information (tête) ; (2) changement d’attitudes (cœur) ; et (3) changement d’actions (si vous voulez, les mains et les pieds !).

2.2.1 Changement d’information. Quelles sortes de changements d’information devons-nous promouvoir ?

  • Un enfant de trois ans peut mémoriser des versets comme Jean 3:16.
  • Un garçon peut mémoriser les noms des soixante-six livres de la Bible en ordre.
  • Un jeune homme peut réciter les villes visitées par Paul pendant son premier voyage missionnaire.
  • Un adulte peut résumer le message central de chacun des prophètes mineurs.
  • Les doctrines de la Bible.
  • Les fruits de l’Esprit.
  • L’enseignement biblique à propos d’un sujet donné.
  • Le caractère d’un mari chrétien.
  • Le caractère d’un père chrétien.
  • La structure de la famille chrétienne.
  • L’histoire de l’Eglise.
  • Ce que croient les sectes.

                      Théoriquement, chaque personne qui vient entasse chaque dimanche de l’information concernant Dieu, le salut, l’homme, la vie chrétienne, et la Bible. Il est assez facile de changer la quantité d’information contenue par la tête. Si cela était le seul but de l’enseignement, nous serions tous des succès comme enseignants.

2.2.2 Changements d’attitude.

                      Il est bien possible de changer la tête de l’homme sans changer son cœur. Quelles sortes de changements d’attitude devons-nous promouvoir ?

  • Envers Dieu. Par exemple : la confiance en Dieu en apprenant la signification de Philippiens 4:19, « Mon Dieu pourvoira à tous vos besoins selon sa richesse, avec gloire, en Christ-Jésus ».
  • Envers le diable.
  • Envers l’Eglise.
  • Envers les autres. Philippiens 2:5, « Ayez en vous la pensée qui était en Christ-Jésus ».
  • Envers lui-même.
  • Envers le gouvernement.

2.2.3 Changements d’action.

                      Des changements d’information et d’attitude sont désirables, mais le but du ministère d’enseignement n’est pas accompli à moins qu’il n’y ait des changements d’action et de comportement. Une tête pleine d’information, et un cœur plein de bonnes attitudes sont infructueux à moins qu’ils ne s’expriment par des actions. Comme Jacques a dit : « Il en est ainsi de la foi : si elle n’a pas d’œuvres, elle est morte en elle-même » (2:17). Quelles sortes de changements d’action devons-nous promouvoir ?

  • Service (Jean 13:12-17). Plus que l’information, plus que des bons sentiments.
  • La prière.
  • La lecture de la Bible.
  • L’évangélisation.
  • La fidélité dans le domaine des dîmes et des offrandes.

       Deux implications découlent de ces objectifs : Premièrement, s’il est notre but de transformer les vies de nos étudiants par l’enseignement de la Bible, nous devons penser à nos étudiants en préparant la leçon. Quelqu’un a dit que les enseignants n’enseignent pas de leçons ; ils enseignent des personnes.

       Deuxièmement, les enseignants doivent déterminer quelles méthodes d’enseignement sont les plus efficaces pour changer l’information, les attitudes, et les actions de leurs étudiants.

3      PREPARATION

3.1 Il va sans dire que l’enseignant doit être prêt d’une manière spirituelle, émotionnelle, et intellectuelle s’il est à communiquer la Parole de Dieu. Cela veut dire qu’il doit cultiver continuellement sa relation avec Christ à travers sa lecture de la Bible et la prière.

3.2 Evitez d’être mentalement et physiquement fatigué lorsque vous allez enseigner.

3.3 La préparation de la leçon commence dès qu’il (ou qu’elle) reçoit le cahier de leçons. Il devrait faire une lecture rapide du cahier ainsi des passages biblique que mentionnés dans le cahier. Ainsi, l’enseignant comprendra la série de leçons.

3.4 L’enseignant devrait établir ses objectives (changements d’information, d’attitudes, d’actions) pour la période toute entière. Il devrait écrire ses objectifs.

3.5 Prévoyez votre temps de préparation. Il faut se préparer suffisamment à l’avance pour laisser à votre esprit le temps de se familiariser avec le texte et au message et de prendre possession de vos pensées et de votre cœur. Préservez jalousement le temps que vous avez prévu pour la préparation de votre leçon.

3.6 Priez pour le moment de la leçon. Demandez au Seigneur de vous enseigner et les autres à travers vous. Toute préparation doit commencer, se poursuivre et finir sous la dépendance de Dieu et la direction de son Esprit.

3.7 Lisez le texte biblique. Dieu veut vous parler personnellement par sa Parole. Faites en sorte qu’il puisse parler en premier lieu à votre cœur. Vous aurez alors quelque chose de vivant et de frais à partager avec les étudiants. Commencez à étudier le passage cinq ou six jours avant la réunion.

3.8 Il devrait esquisser le cahier entier en établissant et en écrivant des objectifs pour chaque leçon. Les questions suivantes peuvent aider l’enseignant à déterminer ses objectifs :

  • Quelle est la vérité principale de cette leçon ? Celle-ci est souvent déclarée dans le manuel de l’enseignant.
  • De quelle manière est-ce que le passage scripturaire répond aux besoins particuliers de mes étudiants. Cela implique que l’enseignant doit connaître les besoins de ses étudiants.
  • Qu’est-ce le Saint-Esprit me dit dans ce passage concernant les besoins de mes étudiants ?
  • Quel objectif dérive naturellement de ce passage ? Des exemples :
    • Jean 1:1-14. Objectif : comprendre la nature de Jésus, un changement d’information, changement d’attitude (v. 12).
    • Psaume 119. Objectif : apprécier et aimer la Bible, un changement d’attitude.
    • Actes 5:1-10. Objectif : dire la vérité, un changement d’action.

              Quand l’enseignant commence à préparer la leçon pour le dimanche suivant, il doit garder en vue son objectif spécifique.

3.9 L’enseignant doit rassembler son information. Il lira soigneusement la leçon dans le cahier de l’étudiant ainsi que dans le cahier de l’enseignant. Il consultera les sources de références.

3.9.1 La Bible.

  • Elle est la source ultime et le fondement de l’autorité. L’enseignant dérive son autorité non du cahier, mais de la Bible. Ainsi, la Bible est l’autorité finale.
  • Elle s’interprète elle-même. La lecture de plusieurs versions peut faciliter l’interprétation des textes difficiles.
  • Certaines Bibles contiennent des renseignements intéressants sur la géographie, l’histoire et l’archéologie relatives au texte biblique. La Bible Thompson est bien recommandée.
  • Certaines Bibles ont également des notes ou commentaires sur différents passages. Ces notes aident parfois mais elles ne sont pas inspirées de Dieu !

3.9.2 Concordance de la Bible. Une bonne concordance fournit toutes les principales références bibliques pour chacun des termes de la Bible ; elle peut aussi en donner le sens ainsi que quelques autres renseignements.

3.9.3 Dictionnaire biblique. Le dictionnaire contient une mine de renseignements sur les événements, les personnes, les lieux et les mots qui apparaissent dans la Bible. Le Nouveau Dictionnaire Biblique d’Editions Emmaüs est recommandé.

3.9.4 Commentaire biblique. L’enseignant consultera un commentaire après avoir étudié soigneusement les Ecritures et après avoir cherché dans la prière l’interprétation de certains passages difficiles. Encore, les commentaires viennent de la main d’hommes faillibles qui ont souvent des préjugés ; ils ne sauraient être l’autorité finale en matière d’interprétation. Le Nouveau Commentaire Biblique est recommandé.

3.10 Ensuite, l’enseignant doit assembler la matière. Il organisera les idées principales autour de l’objectif principal. Il fera soigneusement le plan de son introduction et de sa conclusion.

3.11 L’enseignant doit choisir sa méthode.

3.12 L’enseignant doit écrire sa leçon.

3.13 L’enseignant doit réviser sa leçon.

CONCLUSION

       L’enseignant, comme Timothée, doit s’efforcer de se présenter devant Dieu comme un homme qui a fait ses preuves, un ouvrier qui n’a pas à rougir et qui dispense avec droiture la parole de la vérité (2 Timothée 2:15).

D’autres sources à considérer :

  • Carlson, G. Raymond, Comment étudier et enseigner la Parole de Dieu. Miami : Éditions Vida, 1982.
  • Méthodes d’enseignement pour l’éducation chrétienne. Sherbrook, Québec : Éditions Béthel, 1987

Préparé par Pasteur J. Gary Ellison.  Un grand merci à un ami d’avoir raffiné le texte !

21 réponses à Comment préparer une leçon biblique

  1. Meschac Mukala Bob dit :

    bonjour, je voulais vous remerciement par le nom de notre Seigneur Jésus Christ pour cette exposée, en effet, j’ai une petite question concernant le surnaturelle, je voulais savoir la différence en le Saint – Esprit et l’Esprit – Saint

    • Je ne vois aucune différence entre les traductions « Esprit Saint » et « Saint-Esprit ». Il s’agit, me semble-t-il, tout simplement de style. Dans le grec, le mot pneuma (esprit) précède plus souvent l’adjectif agion (saint). Dans ces deux exemples, l’ordre des termes ne change pas en grec bien que la traduction française change l’ordre :

      • l’Esprit-Saint (Mar 13:11 NEG)
      • τὸ πνεῦμα τὸ ἅγιον (Mar 13:11 BNT)
      • Le Saint-Esprit (Luc 1:35 NEG)
      • πνεῦμα ἅγιον (Luc 1:35 BNT)

      Dans ces deux exemples suivants du premier chapitre des Actes, je trouve la traduction « Saint-Esprit » bien que l’ordre en grec change :
      • par le Saint-Esprit (Act 1:2 NEG)
      • διὰ πνεύματος ἁγίου (Act 1:2 BGT)
      • le Saint-Esprit (Act 1:8 NEG)
      • τοῦ ἁγίου πνεύματος (Act 1:8 BGT)

      Voici quelques autres titres du Saint-Esprit dans la Bible :
      • l’Esprit de Dieu (Gen 1:2 NEG)
      • L’Esprit de l’Éternel (Jug 3:10 NEG)
      • l’Esprit de sagesse (Deu 34:9 NEG)
      • Esprit de sagesse et d’intelligence, Esprit de conseil et de force, Esprit de connaissance et de crainte de l’Éternel (Ésa 11:2 NEG)
      • l’Esprit du Seigneur (Act 8:39 NEG)
      • l’Esprit de vérité (Jean 14:17 NEG)
      • le consolateur (Jean 14:26 NEG)
      • l’Esprit de Jésus (Act 16:7 NEG)
      • l’Esprit de sainteté (Rom 1:4 NEG)
      • l’Esprit de vie en Jésus-Christ (Rom 8:2 NEG)
      • l’Esprit de notre Dieu (1Co 6:11 NEG)
      • l’Esprit du Dieu vivant (2Co 3:3 NEG)

  2. bonjour à tous je suis surveillante à l’école du dimanche et j’aimerais enseigner la bible aux enfants de 5ans j’ai besoin des cours explicite pour les tout petit merci

  3. joao pedro dit :

    J’ai beaucoup aimer votre souci pour l avancement de l oeuvre de Dieu. …que Dieu vou benisse
    Joao pedro de almeida

  4. abedi dit :

    Que DIEU vous bénisse abondamment, pour nous avoir éclairés d’avantage et donner cette méthodologie pour devenir des vrais enseignants de la parole de vie, encore une fois merci.

  5. merci,je voudrai grandir en jésus à comprendre sa parole et transmettre la verite de Dieu avec la puissance de l'Esprit à mes fideles de l'église.Pour celà ,j'ai besoin d'une documentation biblique:livres pour étudier,prêcher,enseigner la bible. Qu dit :

    merci, que jésus vous utilise puissament!

  6. malambisa ignace dit :

    merci pour vos enseignement qui m ajoute un de plus ds ma connaissance spirituel

  7. Tres heureux de decouvrir vos enseignements qui me font Beaucoup de bien dans mon ministere de formsteur chretien. Que Dieu vous benisse et vous inspire davantage.

  8. venant dit :

    Je suis vraiment ravi de joie de tous vos enseignements, que mon Dieu vous benisse et qu’il vous comble de sa Grace.

  9. fr lorquet dit :

    merci pour les conseils….
    ils st assez instructifs

  10. SEKO SOUNON Benjamin dit :

    Merci, je suis élève en classe TleD. J’attend les résultats du Bac. Grande est ma joie apprès avoir lu les directives que vous aviez donné pour préparer une leçon biblique. Merci

  11. Gode Mboma dit :

    J’avais tellement de lacunes a connaitre sur la preparation d’une predication et je me suis resaisi.

  12. savedbygrace dit :

    Bonjour mon frère , permettez- moi d’intervenir
    la dîme n’est plus d’actualité dans la nouvelle alliance du coup ne ne pouvons pas obliger les disciples a le pratiquer si non nous nou remettons sous la loi , le Seigneur regarde au coeur( 2cor 9-7) , que le Seigneur se révèle à vous et vous donnera une pleine conviction ,

  13. veronique dit :

    je viens de trouver christ dans ma vie et j’ai une soif de connaitre mon Dieu.Je veux changer ma vie marcher comme notre roi.Pour sa j’ai besoin des conseils des lecons bibliques.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s