Violations du mariage-l’adultère

alg_adultery

Outre la polygamie et le divorce, l’intention de Dieu pour le mariage a été compromise en Israël par l’adultère. Le plan de Dieu pour le mariage était la fidélité : un homme, une femme, jusqu’à ce que la mort les sépare.

C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair (Genèse 2:24 NEG).

Le plan de Dieu pour le mariage était la fidélité :
un homme,
une femme,
jusqu’à ce que la mort les sépare.

L’Ancien Testament nous apprend que plusieurs individus n’ont pas été fidèles à leur époux(se). L’incident d’adultère le mieux connu de l’Ancien Testament, c’est celui de David avec Bath-Schéba suivi par le meurtre de son mari Urie (2 Sam. 11). En plus les exemples de la polygamie qui constitue en effet l’adultère contre la première femme, nous trouvons les cas suivants :

  • L’adultère de Ruben avec Bilha (Genèse 35:22 ; cf. 49:3-4)
  • La concubine du Lévite (Juges 19:1-2)
  • Gomer, femme d’Osée (Osée 3:1)
  • Une foule d’Israélites qui n’ont pas été nommés (Jérémie 3:2 ; 5:7-8 ; 7:9-10 ; 23:10 ; Ézéchiel 22:11 ; 33:26 ; Osée 4:2 ; 7:4)
  • Probablement Galaad, père de Jephthé (Juges 11:1)
  • Probablement Hophni et Phinées, fils d’Éli (1 Samuel 2:22)

Plusieurs personnes ont frôler l’adultère, mais Dieu est intervenu :

  • Abimélec avec Sara (Genèse 20:2-18)
  • Abimélec avec Rebecca (Genèse 26:7-9)
  • Joseph s’est montré fidèle dans le cas de la femme de Potiphar (Genèse 39:7-12).

Malgré les violations du mariage, Dieu veut que le mariage soit caractérisé par la fidélité :

Tu ne commettras point d’adultère (Exode 20:14 NEG).

Tu ne commettras point d’adultère (Deutéronome 5:18 NEG).

Tu n’auras point commerce avec la femme de ton prochain, pour te souiller avec elle (Lévitique 18:20 NEG).

Si un homme commet un adultère avec une femme mariée, s’il commet un adultère avec la femme de son prochain, l’homme et la femme adultères seront punis de mort (Lévitique 20:10 NEG).

Si l’on trouve un homme couché avec une femme mariée, ils mourront tous deux, l’homme qui a couché avec la femme, et la femme aussi. Tu ôteras ainsi le mal du milieu d’Israël (Deutéronome 22:22 NEG).

Les Proverbes classifient l’adultère comme l’action d’un fou :

“Celui qui commet un adultère avec une femme est dépourvu de sens.”

Mais celui qui commet un adultère avec une femme est dépourvu de sens, Celui qui veut se perdre agit de la sorte ;  Il n’aura que plaie et ignominie, Et son opprobre ne s’effacera point (Proverbes 6:32-33 NEG).

La folie est une femme bruyante, Stupide et ne sachant rien.  Elle s’assied à l’entrée de sa maison, Sur un siège, dans les hauteurs de la ville,  Pour crier aux passants, Qui vont droit leur chemin :  Que celui qui est stupide entre ici ! Elle dit à celui qui est dépourvu de sens :  Les eaux dérobées sont douces, Et le pain du mystère est agréable !  Et il ne sait pas que là sont les morts, Et que ses invités sont dans les vallées du séjour des morts. (Proverbes 9:13-18 NEG).

La bouche des étrangères est une fosse profonde ; Celui contre qui l’Éternel est irrité y tombera (Proverbes 22:14 NEG).

Car l’Éternel défendra leur cause, Et il ôtera la vie à ceux qui les auront dépouillés (Proverbes 22:23 NEG).

Si tu n’as pas de quoi payer, Pourquoi voudrais-tu qu’on enlève ton lit de dessous toi?  Ne déplace pas la borne ancienne, Que tes pères ont posée (Proverbes 22:27-28 NEG).

Telle est la voie de la femme adultère : Elle mange, et s’essuie la bouche, Puis elle dit : Je n’ai point fait de mal (Proverbes 30:20 NEG).

Voir aussi Proverbes 5:3-22 et 7:5-23.

L’adultère n’est pas seulement une violation de l’intention divine pour le mariage, c’est également un jugement de Dieu sur ceux qui ne lui sont pas agréables (cf. Romains 1:24, 26, 28) :

L’adultère :
“Celui contre qui l’Éternel est irrité y tombera”
(Proverbes 22:14).

Et j’ai trouvé plus amère que la mort la femme dont le cœur est un piège et un filet, et dont les mains sont des liens ; celui qui est agréable à Dieu lui échappe, mais le pécheur est pris par elle (Ecclésiaste 7:26 NEG).

La bouche des étrangères est une fosse profonde ; Celui contre qui l’Éternel est irrité y tombera (Proverbes 22:14 NEG).

Dieu se sert de l’adultère pour illustrer l’adultère spirituel de la nation d’Israël qui est allé après d’autres dieux (Jérémie 3:8-9 ; Ézéchiel 16:32, 38 ; Osée 1:1-3:5). L’intention de Dieu n’a pas changée ; il s’attend à ce que son peuple soit fidèle et à leur époux(se) et à lui-même.


Notes et commentaires sur God, Marriage, and Family par Andreas J. Köstenberger, p. 34-35.

D’autres articles basés sur le même livre

Violations du mariage-l’adultère

alg_adultery

Outre la polygamie et le divorce, l’intention de Dieu pour le mariage a été compromise en Israël par l’adultère. Le plan de Dieu pour le mariage était la fidélité : un homme, une femme, jusqu’à ce que la mort les sépare.

C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair (Genèse 2:24 NEG).

Le plan de Dieu pour le mariage était la fidélité :
un homme,
une femme,
jusqu’à ce que la mort les sépare.

L’Ancien Testament nous apprend que plusieurs individus n’ont pas été fidèles à leur époux(se). L’incident d’adultère le mieux connu de l’Ancien Testament, c’est celui de David avec Bath-Schéba suivi par le meurtre de son mari Urie (2 Sam. 11). En plus les exemples de la polygamie qui constitue en effet l’adultère contre la première femme, nous trouvons les cas suivants :

  • L’adultère de Ruben avec Bilha (Genèse 35:22 ; cf. 49:3-4)
  • La concubine du Lévite (Juges 19:1-2)
  • Gomer, femme d’Osée (Osée 3:1)
  • Une foule d’Israélites qui n’ont pas été nommés (Jérémie 3:2 ; 5:7-8 ; 7:9-10 ; 23:10 ; Ézéchiel 22:11 ; 33:26 ; Osée 4:2 ; 7:4)
  • Probablement Galaad, père de Jephthé (Juges 11:1)
  • Probablement Hophni et Phinées, fils d’Éli (1 Samuel 2:22)

Plusieurs personnes ont frôler l’adultère, mais Dieu est intervenu :

  • Abimélec avec Sara (Genèse 20:2-18)
  • Abimélec avec Rebecca (Genèse 26:7-9)
  • Joseph s’est montré fidèle dans le cas de la femme de Potiphar (Genèse 39:7-12).

Malgré les violations du mariage, Dieu veut que le mariage soit caractérisé par la fidélité :

Tu ne commettras point d’adultère (Exode 20:14 NEG).

Tu ne commettras point d’adultère (Deutéronome 5:18 NEG).

Tu n’auras point commerce avec la femme de ton prochain, pour te souiller avec elle (Lévitique 18:20 NEG).

Si un homme commet un adultère avec une femme mariée, s’il commet un adultère avec la femme de son prochain, l’homme et la femme adultères seront punis de mort (Lévitique 20:10 NEG).

Si l’on trouve un homme couché avec une femme mariée, ils mourront tous deux, l’homme qui a couché avec la femme, et la femme aussi. Tu ôteras ainsi le mal du milieu d’Israël (Deutéronome 22:22 NEG).

Les Proverbes classifient l’adultère comme l’action d’un fou :

“Celui qui commet un adultère avec une femme est dépourvu de sens.”

Mais celui qui commet un adultère avec une femme est dépourvu de sens, Celui qui veut se perdre agit de la sorte ;  Il n’aura que plaie et ignominie, Et son opprobre ne s’effacera point (Proverbes 6:32-33 NEG).

La folie est une femme bruyante, Stupide et ne sachant rien.  Elle s’assied à l’entrée de sa maison, Sur un siège, dans les hauteurs de la ville,  Pour crier aux passants, Qui vont droit leur chemin :  Que celui qui est stupide entre ici ! Elle dit à celui qui est dépourvu de sens :  Les eaux dérobées sont douces, Et le pain du mystère est agréable !  Et il ne sait pas que là sont les morts, Et que ses invités sont dans les vallées du séjour des morts. (Proverbes 9:13-18 NEG).

La bouche des étrangères est une fosse profonde ; Celui contre qui l’Éternel est irrité y tombera (Proverbes 22:14 NEG).

Car l’Éternel défendra leur cause, Et il ôtera la vie à ceux qui les auront dépouillés (Proverbes 22:23 NEG).

Si tu n’as pas de quoi payer, Pourquoi voudrais-tu qu’on enlève ton lit de dessous toi?  Ne déplace pas la borne ancienne, Que tes pères ont posée (Proverbes 22:27-28 NEG).

Telle est la voie de la femme adultère : Elle mange, et s’essuie la bouche, Puis elle dit : Je n’ai point fait de mal (Proverbes 30:20 NEG).

Voir aussi Proverbes 5:3-22 et 7:5-23.

L’adultère n’est pas seulement une violation de l’intention divine pour le mariage, c’est également un jugement de Dieu sur ceux qui ne lui sont pas agréables (cf. Romains 1:24, 26, 28) :

L’adultère :
“Celui contre qui l’Éternel est irrité y tombera”
(Proverbes 22:14).

Et j’ai trouvé plus amère que la mort la femme dont le cœur est un piège et un filet, et dont les mains sont des liens ; celui qui est agréable à Dieu lui échappe, mais le pécheur est pris par elle (Ecclésiaste 7:26 NEG).

La bouche des étrangères est une fosse profonde ; Celui contre qui l’Éternel est irrité y tombera (Proverbes 22:14 NEG).

Dieu se sert de l’adultère pour illustrer l’adultère spirituel de la nation d’Israël qui est allé après d’autres dieux (Jérémie 3:8-9 ; Ézéchiel 16:32, 38 ; Osée 1:1-3:5). L’intention de Dieu n’a pas changée ; il s’attend à ce que son peuple soit fidèle et à leur époux(se) et à lui-même.


Notes et commentaires sur God, Marriage, and Family par Andreas J. Köstenberger, p. 34-35.

D’autres articles basés sur le même livre

Violations du mariage–la polygamie

Polygamie

Nous avons considéré l’intention de Dieu pour le mariage telle qu’il l’a révélée dans la création (Gen. 1-2). Cette intention divine a été violée dans l’histoire d’Israël. Il est important de noter que l’histoire d’Israël est descriptive ; elle n’est pas prescriptive. C’est-à-dire que l’Ancien Testament décrit ce qui s’est passé dans l’histoire d’Israël sans le prescrire ou l’approuver. Nous allons considérer quelques violations du plan de Dieu pour le mariage.

La polygamie

La monogamie fait partie de l’intention de Dieu pour le mariage malgré les cas de polygamie dans l’histoire d’Israël. Le Créateur était certainement capable de créer plus d’une femme pour Adam, mais il n’a fait qu’Ève en disant :

C’est pourquoi l’homme [singulier] quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme [singulier], et ils deviendront une seule chair (Genesis 2:24 NEG).

Le plan de Dieu pour le mariage était simple : un homme et une femme.

Avec plusieurs femmes, Adam aurait pu peupler la terre plus rapidement, mais le plan de Dieu était simple : un homme et une femme. Cette loi du mariage est établi au commencement.

Six générations plus tard, le plan de Dieu a été violé :  “Lémec prit deux femmes” (Gen. 4:19 NEG). Il ne sera pas le dernier : Abraham (Gen. 16:3), Ésaü (Gen. 26:34 ; 28:9), Jacob (Gen. 29:30), Gédéon (Juges 8:30), Elkana (1 Sam. 1:1-2), David (2 Sam. 3:2-5 ; 5:13), Salomon (1 Rois 11:3), Achab (2 Rois 10:1), Jojakin (2 Rois 24:15), Aschchur (1 Chr. 4:5), Roboam (2 Chr. 11:21), Abija (2 Chr. 13:21), Joram (2 Chr. 21:11-14), Joas (2 Chr. 24:1-3) et Belschatsar (Dan. 5:2) ont tous eu plusieurs femmes.

Ils se trompent ceux qui confondent la pratique par des hommes avec l’approbation de Dieu. Les Mormons disent que Joseph Smith voulait rétablir la pratique des patriarches. Pourtant, comme Jésus a démontré dans sa réponse aux pharisiens, nous trouvons la volonté de Dieu pour le mariage non pas dans la pratique des Israélites mais dans ce que Dieu a établi au commencement (Mat. 19:4, 8 ; Marc 10:6).

En fait, certains versets semblent proscrire la polygamie :

Tu ne prendras point la sœur de ta femme, pour exciter une rivalité, en découvrant sa nudité à côté de ta femme pendant sa vie (Lév. 18:18 NEG).

Qu’il n’ait pas un grand nombre de femmes, afin que son cœur ne se détourne point ; et qu’il ne fasse pas de grands amas d’argent et d’or (Deut. 17:17 NEG).

On voit également que le favoritisme perturbait le mariage polygame de Jacob (Gen. 29:30), d’Elkana (1 Sam. 1:4-5) et de Roboam (2 Chr. 11:21). La jalousie était un problème récurrent entre les femmes d’Abraham (Gen. 21:9-10), de Jacob (Gen. 30:14-16) et d’Elkana (1 Sam. 1:6). En plus, les femmes de Salomon “ inclinèrent son cœur vers d’autres dieux” (1 Rois 11:4 NEG). Les mariages multiples de David ont entraîné l’inceste et le meurtre.

La pratique de la polygamie par les patriarches était une violation de l’intention de Dieu pour le mariage comme révélée au commencement.

Bien des passages présentent la monogamie comme l’idéale :

Ta femme est comme une vigne féconde À l’intérieur de ta maison ; Tes fils sont comme des plants d’olivier, Autour de ta table. (Ps. 128:3 NEG).

Une femme vertueuse est la couronne de son mari, Mais celle qui fait honte est comme la carie dans ses os (Prov. 12:4 NEG).

Celui qui trouve une femme trouve le bonheur ; C’est une grâce qu’il obtient de l’Éternel (Prov. 18:22 NEG).

On peut hériter de ses pères une maison et des richesses, Mais une femme intelligente est un don de l’Éternel (Prov. 19:14 NEG).

Je passai près de toi, je te regardai, et voici, ton temps était là, le temps des amours. J’étendis sur toi le pan de ma robe, je couvris ta nudité, je te jurai fidélité, je fis alliance avec toi, dit le Seigneur, l’Éternel, et tu fus à moi (Ezek. 16:8 NEG).

Les polygames de l’histoire d’Israël ont abandonné le plan de Dieu pour le mariage et ce qui a fini par leur porter préjudice.


Notes et commentaires sur God, Marriage, and Family par Andreas J. Köstenberger, p. 31-33.

D’autres articles basés sur le même livre

Violations du mariage–la polygamie

Polygamie

Nous avons considéré l’intention de Dieu pour le mariage telle qu’il l’a révélée dans la création (Gen. 1-2). Cette intention divine a été violée dans l’histoire d’Israël. Il est important de noter que l’histoire d’Israël est descriptive ; elle n’est pas prescriptive. C’est-à-dire que l’Ancien Testament décrit ce qui s’est passé dans l’histoire d’Israël sans le prescrire ou l’approuver. Nous allons considérer quelques violations du plan de Dieu pour le mariage.

La polygamie

La monogamie fait partie de l’intention de Dieu pour le mariage malgré les cas de polygamie dans l’histoire d’Israël. Le Créateur était certainement capable de créer plus d’une femme pour Adam, mais il n’a fait qu’Ève en disant :

C’est pourquoi l’homme [singulier] quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme [singulier], et ils deviendront une seule chair (Genesis 2:24 NEG).

Le plan de Dieu pour le mariage était simple : un homme et une femme.

Avec plusieurs femmes, Adam aurait pu peupler la terre plus rapidement, mais le plan de Dieu était simple : un homme et une femme. Cette loi du mariage est établi au commencement.

Six générations plus tard, le plan de Dieu a été violé :  “Lémec prit deux femmes” (Gen. 4:19 NEG). Il ne sera pas le dernier : Abraham (Gen. 16:3), Ésaü (Gen. 26:34 ; 28:9), Jacob (Gen. 29:30), Gédéon (Juges 8:30), Elkana (1 Sam. 1:1-2), David (2 Sam. 3:2-5 ; 5:13), Salomon (1 Rois 11:3), Achab (2 Rois 10:1), Jojakin (2 Rois 24:15), Aschchur (1 Chr. 4:5), Roboam (2 Chr. 11:21), Abija (2 Chr. 13:21), Joram (2 Chr. 21:11-14), Joas (2 Chr. 24:1-3) et Belschatsar (Dan. 5:2) ont tous eu plusieurs femmes.

Ils se trompent ceux qui confondent la pratique par des hommes avec l’approbation de Dieu. Les Mormons disent que Joseph Smith voulait rétablir la pratique des patriarches. Pourtant, comme Jésus a démontré dans sa réponse aux pharisiens, nous trouvons la volonté de Dieu pour le mariage non pas dans la pratique des Israélites mais dans ce que Dieu a établi au commencement (Mat. 19:4, 8 ; Marc 10:6).

En fait, certains versets semblent proscrire la polygamie :

Tu ne prendras point la sœur de ta femme, pour exciter une rivalité, en découvrant sa nudité à côté de ta femme pendant sa vie (Lév. 18:18 NEG).

Qu’il n’ait pas un grand nombre de femmes, afin que son cœur ne se détourne point ; et qu’il ne fasse pas de grands amas d’argent et d’or (Deut. 17:17 NEG).

On voit également que le favoritisme perturbait le mariage polygame de Jacob (Gen. 29:30), d’Elkana (1 Sam. 1:4-5) et de Roboam (2 Chr. 11:21). La jalousie était un problème récurrent entre les femmes d’Abraham (Gen. 21:9-10), de Jacob (Gen. 30:14-16) et d’Elkana (1 Sam. 1:6). En plus, les femmes de Salomon “ inclinèrent son cœur vers d’autres dieux” (1 Rois 11:4 NEG). Les mariages multiples de David ont entraîné l’inceste et le meurtre.

La pratique de la polygamie par les patriarches était une violation de l’intention de Dieu pour le mariage comme révélée au commencement.

Bien des passages présentent la monogamie comme l’idéale :

Ta femme est comme une vigne féconde À l’intérieur de ta maison ; Tes fils sont comme des plants d’olivier, Autour de ta table. (Ps. 128:3 NEG).

Une femme vertueuse est la couronne de son mari, Mais celle qui fait honte est comme la carie dans ses os (Prov. 12:4 NEG).

Celui qui trouve une femme trouve le bonheur ; C’est une grâce qu’il obtient de l’Éternel (Prov. 18:22 NEG).

On peut hériter de ses pères une maison et des richesses, Mais une femme intelligente est un don de l’Éternel (Prov. 19:14 NEG).

Je passai près de toi, je te regardai, et voici, ton temps était là, le temps des amours. J’étendis sur toi le pan de ma robe, je couvris ta nudité, je te jurai fidélité, je fis alliance avec toi, dit le Seigneur, l’Éternel, et tu fus à moi (Ezek. 16:8 NEG).

Les polygames de l’histoire d’Israël ont abandonné le plan de Dieu pour le mariage et ce qui a fini par leur porter préjudice.


Notes et commentaires sur God, Marriage, and Family par Andreas J. Köstenberger, p. 31-33.

D’autres articles basés sur le même livre